AVC : découvrez les premiers signes qui alertent

Saviez-vous que les accidents vasculaires cérébraux sont la première cause de décès chez les femmes ? En France, un AVC se produit toutes les quatre minutes et 20 % des personnes risquent d’en subir un au cours de leur vie. L’AVC peut entraîner un handicap acquis chez l’adulte et constitue la deuxième cause de démence, après la maladie d’Alzheimer. Mais il existe des signes d’alerte précoces que vous pouvez surveiller afin d’obtenir de l’aide si nécessaire.

Qu’est-ce qu’un accident vasculaire cérébral et quels en sont les premiers signes avant-coureurs ?

Un accident vasculaire cérébral (AVC) est une urgence médicale qui se produit lorsque la circulation sanguine vers une partie du cerveau est interrompue. Cela peut être dû à l’obstruction d’une artère (accident ischémique cérébral) ou à l’éclatement d’un vaisseau sanguin (accident hémorragique cérébral). L’AVC peut entraîner un handicap acquis chez l’adulte et constitue la deuxième cause de démence, après la maladie d’Alzheimer.

Les signes avant-coureurs d’un AVC peuvent être difficiles à identifier, car ils imitent souvent d’autres pathologies. Cependant, il existe certains symptômes communs que vous devez surveiller, notamment : une faiblesse ou une paralysie soudaine d’un côté du corps, des difficultés à parler, une confusion, des problèmes de vue et des vertiges. Si vous ressentez l’un de ces symptômes, il est important de demander immédiatement une aide médicale.

accident vasculaire cérébral premiers signes

Quels sont les premiers signes d’un AVC ?

Les premiers signes d’un accident vasculaire cérébral peuvent être difficiles à identifier car ils imitent souvent d’autres pathologies. Cependant, il existe certains symptômes communs que vous devez surveiller, notamment :

  • une faiblesse ou une paralysie soudaine d’un côté du corps,
  • une difficulté à parler,
  • une confusion,
  • des problèmes ou des pertes de vision et des vertiges.
  This Is a Giant Shipworm. You May Wish It Had Stayed In Its Tube.

Si vous ressentez l’un de ces symptômes, il est important de demander immédiatement une aide médicale.

Comment prévenir une attaque cérébrale ?

Il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour réduire votre risque d’avoir un accident vasculaire cérébral, notamment :

  • Arrêter de fumer
  • Faire de l’exercice régulièrement
  • Adopter un régime alimentaire sain
  • Surveillez votre tension artérielle et votre taux de cholestérol
  • Si vous êtes diabétique, contrôlez votre taux de sucre dans le sang

En apportant ces changements à votre mode de vie et en étant conscient des signes précurseurs d’un accident vasculaire cérébral, vous pouvez contribuer à réduire votre risque d’avoir un accident vasculaire cérébral ou d’autres problèmes de santé cardiaque.

faire du sport pour prévenir une attaque cérébrale

Que faire si vous pensez qu’une personne est victime d’un AVC ?

Si vous pensez qu’une personne est victime d’un accident vasculaire cérébral, appelez immédiatement les services d’urgence. N’essayez pas de conduire vous-même la personne à l’hôpital – laissez les professionnels s’en occuper. Essayez de garder la personne calme et confortable jusqu’à l’arrivée des secours.

Reconnaître les signes précurseurs d’un accident vasculaire cérébral et savoir quoi faire si quelqu’un en est victime peut contribuer à sauver des vies. Si vous ou l’un de vos proches présentez l’un des symptômes de l’AVC, n’attendez pas et demandez de l’aide immédiatement.

Comment les AVC sont-ils traités ?

Les accidents vasculaires cérébraux sont traités par une combinaison de thérapies, en fonction du type d’accident et de l’étendue des dommages. Parmi les traitements courants figurent les médicaments, la chirurgie, la rééducation et les changements de mode de vie.

  Les marseillais diront bientôt adieu à la décharge !

Des médicaments peuvent être prescrits pour améliorer le flux sanguin vers le cerveau, réduire le risque d’un nouvel AVC ou traiter d’autres affections ayant pu contribuer à l’AVC. Une intervention chirurgicale peut être recommandée pour retirer un caillot de sang ou réparer un vaisseau sanguin éclaté.

La rééducation est une partie importante du traitement de l’AVC et consiste à travailler avec un thérapeute pour améliorer la force, la coordination et la mobilité. Cela peut aider les gens à retrouver autant de fonctions que possible.

Des changements dans le mode de vie, comme l’arrêt du tabac, une alimentation saine et la pratique régulière d’un exercice physique, peuvent également contribuer à réduire le risque d’AVC.

Plus de publications

Je suis Adrien, rédacteur virtuel depuis quelques années. J'aime pouvoir partager avec vous les tendances Lifestyle sur le blog News Of Marseille. J'espère que vous prendrez plaisir à lire mes articles !