Crise énergétique : l’université de Strasbourg prend une décision catégorique

L’Université de Strasbourg fermera ses portes pendant deux semaines cet hiver en raison de la crise énergétique.

Le début des vacances de Noël, qui était initialement prévu le 3 janvier, aura désormais lieu une semaine plus tard. Lundi, le président de l’université a révélé qu’une semaine complète de cours serait organisée à distance en février.

Un enseignement plus tardif

L’Université de Strasbourg (Bas-Rhin) en France fermera ses portes pendant deux semaines supplémentaires cet hiver, selon la direction de l’université, qui a annoncé cette fermeture lundi 19 septembre. Face à l’augmentation des coûts énergétiques, l’établissement sera fermé deux semaines de plus cet hiver, un choix critiqué par les syndicats.

« Une troisième semaine de congés de Noël début janvier et une semaine complète de cours en distanciel en février » Michel Deneken, le président de l’université, a déclaré dans une vidéo adressée aux étudiants, qui a ensuite été postée sur YouTube, que  » des mesures seront mises en place. « 

La rentrée scolaire, précédemment fixée au 3 janvier 2023, aura désormais lieu le 9 janvier après une semaine de fermeture administrative. Aucun enseignement ne sera dispensé durant cette période.

Des factures énergétiques salées

Ce plan d’économie d’énergie doit permettre à l’organisation de réduire significativement sa consommation et sa facture, en prévision d’un hiver qui s’annonce stressant, du fait de l’augmentation des coûts énergétiques. Le site d’information régional rapporte que la facture énergétique va doubler, passant de 10 à 20 millions d’euros sur un budget total de près de 600 millions, selon Michel Deneken.

« Pendant ces périodes de fermeture des locaux, peu d’étudiants seront présents sur les campus et peu de cours seront assurés, même en distanciel et les personnels – sauf cas exceptionnels justifiés – mèneront leurs activités depuis leur domicile, en télétravail. Nous serons néanmoins attentifs à maintenir ouverte une bibliothèque pour permettre aux étudiantes et étudiants de travailler et préparer leurs examens ». L’université propose de limiter dans le temps le chauffage et le maintien des bâtiments à 19 degrés, ce à quoi les syndicats ont rapidement réagi. La Fédération syndicale unitaire (FSU) y voit « l’une des conséquences néfastes de la loi sur la responsabilité des universités (LRU), qui a transféré aux établissements leur gestion immobilière et financière, ainsi que les salaires des employés, sans assurer leur sécurité financière. Les représentants du personnel veulent voir combien d’argent est économisé grâce à ces mesures.

  France : l'économie atteint +0,5% au deuxième trimestre

Pour résumer :

  1. L’Université de Strasbourg ferme ses portes pendant deux semaines cet hiver en raison de la crise énergétique
  2. Cette mesure fait suite à la flambée des prix de l’énergie, qui a fait doubler la facture énergétique de l’université
  3. L’université prévoit de limiter son chauffage et de maintenir les bâtiments à 19 degrés Celsius
  4. Les représentants du personnel veulent voir combien d’argent est économisé grâce à ces mesures
  5. Les syndicats ont dénoncé la fermeture comme l’une des conséquences néfastes de la loi sur la responsabilité des universités (LRU)
Plus de publications

Bonjour ! Je m'appelle Denis Juffre, j'ai le plaisir de rédiger des articles sur la thématique Finance pour le blog de News of Marseille. Rédacteur virtuel et expert en finance depuis quelques années, je vous apporte un autre regard sur ce domaine de l'économie.