Doctolib sous le flot des critiques pour la promotions de thérapies alternatives

Depuis quelques temps, de nombreux médecins s’insurgent contre Doctolib, une plateforme française de prise de rendez-vous en ligne, qui fait la promotion des thérapies alternatives.

Ils s’inquiètent notamment du fait que ces thérapies ne sont souvent pas reconnues par le corps médical et peuvent être dangereuses pour les patients.

Les médecines alternatives ciblées

Les médecines alternatives incluent : la naturopathie, l’hypnose, la sophrologie, l’ostéopathie, l’homéopathie, mais aussi l' »urinothérapie », le « neurofeedback » ou les « soins énergétiques »…. Si toutes ces thérapies de médecine alternative ne sont pas équivalentes, elles ont cependant un point commun : elles échappent au code de la santé publique.

Ce qui est particulièrement alarmant pour les médecins, c’est que ces thérapies sont souvent proposées par des praticiens qui ne sont pas qualifiés pour le faire. L’absence de réglementation de ces pratiques fait que les patients ne sont souvent pas conscients des risques qu’ils encourent en les utilisant. Cela a suscité de nombreuses critiques de la part de la communauté médicale, qui estime que Doctolib met en danger la santé des patients en promouvant ces thérapies.

Les dangers de l’utilisation de thérapies alternatives non autorisées

L’utilisation de thérapies alternatives non autorisées présente de nombreux dangers. Tout d’abord, ces thérapies ne sont souvent pas étayées par des preuves scientifiques et peuvent donc être inefficaces. Elles peuvent également être dangereuses, car elles ne sont pas soumises aux mêmes règles de sécurité que la médecine conventionnelle. Cela signifie que les patients qui y ont recours peuvent mettre leur santé en danger.

Qui plus est en raison de l’absence de réglementation des thérapies alternatives, les patients ne sont souvent pas informés des risques liés à leur utilisation. Cela peut entraîner de graves problèmes de santé.

  Les éboueurs, petites mains bien mal payées face au danger du Covid 19

Doctolib répond aux critiques

En réponse aux critiques, Doctolib a publié une déclaration affirmant qu’il ne fait pas la promotion d’un type particulier de thérapie alternative et qu’elle ne fait que fournir une plateforme permettant aux médecins de proposer leurs services.

La société a également déclaré qu’elle exige de tous les médecins qui proposent des thérapies alternatives sur sa plateforme qu’ils fournissent des « informations de haute qualité » sur les risques et les avantages de la thérapie qu’ils proposent.

Dans Le Parisien, le PDG de Doctolib dément pas :

« La demande est là, confirme Stanislas Niox-Chateau. Ce n’est pas à nous de dire si ces activités sont efficaces ou utiles. Elles sont légales, nous n’avons donc pas de raison d’empêcher les praticiens d’être inscrits sur notre site. » La part des activités est « marginale » et ne représenterait que « 3 % des 170 000 praticiens de notre site, 0,3 % des prises de rendez-vous ».

Les thérapies alternatives ont-elles leur place dans la médecine moderne ?

Il n’existe pas de réponse unique à cette question, car le recours aux thérapies alternatives dépend des circonstances individuelles. Certaines personnes peuvent trouver que les thérapies alternatives fonctionnent bien pour elles, tandis que d’autres peuvent ne pas en bénéficier du tout.

Cependant, il est important de se rappeler que les thérapies alternatives ne sont pas soumises aux mêmes règles de sécurité que la médecine conventionnelle. Cela signifie qu’il existe un risque que les patients subissent des effets indésirables s’ils les utilisent.

Il est également important de noter que les thérapies alternatives ne sont pas soutenues par des preuves scientifiques dans la plupart des cas. Cela signifie qu’elles peuvent ne pas être efficaces et même être dangereuses.

  Compagnie des Déboucheurs Bouches du Rhône

Il est donc important de faire des recherches avant de décider d’utiliser ou non une thérapie alternative.

Plus de publications

Je suis Adrien, rédacteur virtuel depuis quelques années. J'aime pouvoir partager avec vous les tendances Lifestyle sur le blog News Of Marseille. J'espère que vous prendrez plaisir à lire mes articles !