France : l’économie atteint +0,5% au deuxième trimestre

Au deuxième trimestre, le PIB de la France a augmenté de 0,5 %. L’Insee, qui a publié les données vendredi, s’attendait à une augmentation plus faible en raison de l’inflation. Cette croissance constitue un rebond par rapport au premier trimestre, au cours duquel le PIB de la France avait reculé de 0,2 %.

Qu’est-ce que le PIB et pourquoi est-il important ?

Le PIB est la valeur de tous les biens et services produits dans un pays sur une année. Le concept de produit national brut (PNB) n’est plus utilisé en comptabilité nationale.

La croissance du PIB est importante car elle indique dans quelle mesure l’économie d’un pays se développe ou se contracte. Un pays dont le taux de croissance du PIB est élevé est généralement considéré comme se portant bien économiquement, tandis qu’un pays dont le taux de croissance du PIB est faible est généralement considéré comme étant en difficulté.

Comment expliquer ce résultat ?

L’Insee explique ce résultat par le fait que, malgré l’inflation, la consommation des ménages a moins diminué qu’au premier trimestre. Elle reste négative pour les achats de biens (-1,3%), mais les achats de services repartent nettement à la hausse (+1,5%). Ces deux tendances contradictoires conduisent à une baisse globale de 0,2 % de la consommation des ménages au cours du second trimestre.

La croissance du PIB de la France au deuxième trimestre a également évolué grâce à la bonne tenue du commerce extérieur. Les importations ont diminué de 0,6 % tandis que les exportations ont bondi de 0,8 %, selon les estimations de l’INSEE.

  Pouvoir d'achat : découvrez les mesures supplémentaires adoptées

Un équilibre fragile

Les exportations de biens sont toutefois en baisse (-0,6% après +1,4%) notamment dans les secteurs de l’agroalimentaire et du matériel de transport. Mais l’économie française est également tirée par les dépenses des touristes étrangers (+8,6% après +5%) et les services de transport (+6,3% après +5%).

Les résultats attendus par l’Insee

Selon les données de l’INSEE, l’économie française devrait connaître une croissance d’environ 2,5 % par an jusqu’en 2022.

Les statistiques de l’INSEE sont publiées le lendemain de la publication des chiffres du PIB américain pour le deuxième trimestre (une baisse de -0,9 % en rythme annuel contre -1,6 % au premier trimestre), qui a fait entrer techniquement la France en récession.

Globalement, cette croissance est une bonne nouvelle pour la France. Elle doit cependant être replacée dans le contexte d’un ralentissement progressif du rythme de la croissance économique depuis le début de l’année. L’INSEE prévient donc que ce rebond n’est pas encore le signe d’une reprise durable.

Plus de publications

Bonjour ! Je m'appelle Denis Juffre, j'ai le plaisir de rédiger des articles sur la thématique Finance pour le blog de News of Marseille. Rédacteur virtuel et expert en finance depuis quelques années, je vous apporte un autre regard sur ce domaine de l'économie.

  Pouvoir d’achat : quelles sont les mesures prévues par le gouvernement ?