Savon de marseille

Le savon de Marseille : une véritable institution dans la ville

Le savon de Marseille est connu dans le monde entier. Mais est-ce que les utilisateurs savent vraiment de quoi il s’agit ? Aujourd’hui, vous allez découvrir les véritables spécificités de ce produit. D’où vient-il ? Comment est-il fabriqué ? Quelles sont ses utilisations ?

Un peu d’histoire

Le savon de Marseille est un produit qui existe depuis de nombreux siècles. Le premier savonnier est officiellement reconnu comme tel dans la ville et ses alentours durant le XIVe siècle. À l’époque, le processus de fabrication est très artisanal.

Savon de marseille
Le savon de Marseille existe depuis des siècles

Il faudra attendre 2 siècles pour que les procédés évoluent et que la savonnerie marseillaise se « modernise ». La production de savon s’intensifie et la demande augmente également. Au XVIIe siècle, l’offre couvre à peine cette demande. Il faut alors en importer, mais cet approvisionnement est suspendu avec la guerre.

La production locale de savon s’adapte en conséquence et les savonniers locaux fournissent non seulement les Français, mais également des Allemands, des Hollandais et des Anglais.

Au milieu du XVIIe siècle, on dénombre 7 usines marseillaises avec une capacité de production de 20 000 tonnes par an. C’est à cette époque que l’appellation « savon de Marseille » commence à se démocratiser. L’on appelle ainsi un savon se caractérisant par sa couleur verte et qui est vendu par barre de 5 kg ou par pain de 20 kg.

Au fil des décennies, la filière savonnerie à Marseille s’étend et la production ne cesse de croître :

  • 1786 : une cinquantaine de savonneries implantées ; plus de 75 000 tonnes de production ; une main-d’œuvre dépassant les 2 000 personnes ;
  • 1913 (avant-guerre) : production de 180 000 tonnes ;
  • 1918 (après-guerre) : un peu plus de 52 000 tonnes.
  Comment personnaliser votre décoration d’intérieur à votre image tout en restant original ?

Au lendemain de la guerre, le secteur connaît un essor important, notamment grâce à la mécanisation. La production est ainsi boostée et est estimée à 120 000 tonnes pour l’année 1938. Après la Seconde Guerre mondiale, la ville produit plus de 50 % du savon de Marseille en France. Mais la situation va décliner ensuite au fil des années. Actuellement, 3 savonneries sont toujours opérationnelles sur place.

Une recette spécifique et une présentation bien définie

Bien qu’il existe de nombreuses marques qui se targuent de proposer du savon de Marseille, il faut qu’un tel produit obéisse à certaines normes pour pouvoir être ainsi appelé/qualifié. Voici notamment quelques standards à connaître :

  • Un authentique savon de Marseille justifie du logo de l’Union des Professionnels du Savon de Marseille ;
  • La proportion d’huile végétale est au moins de 72 % (cette information étant tamponnée sur l’une des faces du savon) ;
  • La composition de ce produit ne dépasse généralement pas plus de 6 ingrédients ;
  • Il ne contient ni parfum, ni colorant, ni conservateur ;
  • Un savon de Marseille est généralement de couleur vert (à base l’huile d’olive) ou parfois blanche (à base d’autres huiles comme la palme, l’arachide ou le coprah).
Savon de marseille
Apprenez à reconnaître un savon de Marseille authentique

Dans tous les cas, parcourez toujours minutieusement la liste des ingrédients du savon de Marseille. Pour ce qui est de la provenance de ce produit, la tradition vient bien de Marseille où se trouvent aujourd’hui encore 3 fabriques qui utilisent des chaudrons pour la saponification. Méfiez-vous donc des autres produits qui se vantent d’être du savon de Marseille. Au-delà de la composition, vous pouvez également analyser leur couleur et leur odeur. Une chose est sûre, l’authentique savon de Marseille vient exclusivement de Marseille. Les autres peuvent afficher la bonne composition, mais le processus reste unique pour le produit fabriqué à Marseille.

  Lampe de lecture : un accessoire indispensable pour les lecteurs !

Quelles utilisations pour le savon de Marseille ?

Le savon de Marseille peut avoir de nombreux usages intéressants :

  • L’hygiène corporelle (peau, dents, ongles) ;
  • La lessive ;
  • Le ménage (lavage de différentes surfaces)…

Dans tous les cas, c’est un produit qui est très doux pour la peau, contrairement à la plupart des produits à composition chimique disponibles sur le marché. Cela lui vaut d’ailleurs d’être spécialement recommandé pour les personnes ayant des problèmes de peau. Il mérite amplement de constituer une richesse du patrimoine marseillais.

Plus de publications

Je suis Liane Mouet, rédactrice virtuelle. Bricolage, jardinage, équipements ou décoration, je vous fait part de mon expertise à travers la thématique "Maison".