épargne solidaire

L’épargne solidaire gagne en popularité en France

L’épargne désigne une somme d’argent qu’un ménage va régulièrement mettre de côté, pour de nombreuses raisons. Que ce soit pour des raisons de sécurité financière, pour pouvoir aider des proches dans l’avenir ou pour concrétiser un projet, ce bas de laine est incontournable. Aujourd’hui, un nombre croissant d’épargnants se tournent vers le placement solidaire. Fin décembre 2021, les encours dans cette catégorie sont estimés à 24,5 milliards d’euros, ce qui correspond à une augmentation de plus de 25 % en un an.

Comprendre l’épargne solidaire

Avant de parler spécifiquement de l’épargne solidaire, rappelons un peu ce qu’est l’épargne. C’est bien plus que mettre de l’argent de côté. En effet, c’est un véritable placement qui est effectué. Il s’agit d’investir dans un projet et d’en tirer des intérêts.

épargne solidaire
Avec l’épargne solidaire, l’argent épargné est investi dans des projets solidaires

Plus précisément, l’épargnant va placer son argent entre les mains d’un intermédiaire. Ce dernier va faire en sorte de l’investir dans divers projets et entreprises. Une portion des revenus ainsi obtenus est reversée à l’épargnant.

L’on parle d’épargne solidaire lorsque l’argent épargné est investi dans des projets solidaires, obéissant à une certaine éthique. Les entreprises qui ont une vocation « durable » attirent de plus l’attention des investisseurs. Il s’agit alors de faire des placements de manière plus responsable. Pourtant, il faut savoir que ce type de projet n’est pas nécessairement le plus rentable. Cela n’empêche néanmoins pas l’engouement du public d’augmenter progressivement, année après année.

Investir dans des causes qui comptent

Aujourd’hui, un nombre croissant de Français préfèrent donc placer leur épargne dans des causes qui comptent. Voici quelques-uns des thématiques qui attirent leur attention :

  • L’insertion professionnelle des personnes marginales ;
  • La promotion du lien social ;
  • L’environnement et la culture.
  Apple se lance dans les produits financiers

Comme il a déjà été précédemment, ce type de projet n’est forcément le plus rentable. Bien au contraire. Justement, les épargnants solidaires misent surtout sur le long terme. Ils ne font pas de placement dans un strict objectif de rendement. Visionnaires, ils espèrent, en quelques sortes, changer le monde ou, du moins, y contribuer. C’est le caractère durable et l’impact des projets qui tiennent à cœur aux épargnants solidaires.

Ce qu’il faut savoir sur l’épargne solidaire

Il existe donc un aspect très important que les épargnants doivent bien garder à l’esprit : l’épargne solidaire a souvent un fort impact, mais la performance est moindre du point de vue financier.

Parlons par exemple du livret d’épargne solidaire qui propose un rendement très bas : de l’ordre de 0,05 % du côté de la Nef (cette offre étant considérée comme une référence en la matière).

Si l’on s’intéresse aux investissements immobiliers solidaires, ceux-ci donnent droit à des réductions sur l’IR ou Impôt sur le Revenu. Mais il faut savoir que les investisseurs intéressés ne perçoivent pas de dividendes. Quoi qu’il en soit, l’impact social est non négligeable. Chaque euro investi permet de financier 300 à 400 % dans des habitations solidaires. Ce qui est quand même énorme.

Malgré ces aspects que l’on retrouve bien souvent dans les épargnes solidaires, il est intéressant de noter que les offres proposées actuellement conjuguent désormais à la fois le caractère purement solidaire et la performance financière. Comment cela se traduit-il dans la réalité.

Eh bien, l’on retrouve par exemple les fonds que l’on appelle « 90/10 ». Dans ce cadre, jusqu’à 10 % seulement de l’argent sont placés dans des entreprises solidaires. Jusqu’à 90 % restants sont placés dans des obligations et des actions à fort rendement. L’on notera qu’une proportion de 6 sur 10 des encours des épargnes solidaires sont placés dans ces fonds de type 90/10.

  Meta : une baisse inédite du chiffre d'affaires
Plus de publications

Bonjour ! Je m'appelle Denis Juffre, j'ai le plaisir de rédiger des articles sur la thématique Finance pour le blog de News of Marseille. Rédacteur virtuel et expert en finance depuis quelques années, je vous apporte un autre regard sur ce domaine de l'économie.