Lutte anti-drogue : Phicogis Europe rencontre un succès avec les protèges-verres

Phicogis Europe, une société qui fournit des produits de prévention, notamment des préservatifs, a réussi à concevoir et à commencer à vendre des protections en verre dans toute l’Europe et au-delà. Ces dispositifs sont créés pour lutter contre le GHB, communément appelé la drogue du violeur. Cette mesure anti-drogue est considérée comme une victoire majeure par l’entreprise et par de nombreux autres acteurs du secteur.

Qu’est-ce que le GHB et pourquoi est-il dangereux ?

Le gamma-hydroxybutyrate (GHB) est un dépresseur du système nerveux central qui est souvent utilisé comme drogue du viol. Il produit des sentiments d’euphorie, de sédation et de relaxation. Le GHB est souvent inodore et incolore, ce qui le rend difficile à détecter. Il peut être dissous dans des liquides tels que l’eau ou l’alcool ce qui le rend encore plus difficile à détecter. Le GHB est dangereux car il peut provoquer une perte de conscience, un coma et la mort. Il est important de connaître les signes de la consommation de GHB et de demander de l’aide si une personne de votre entourage a été droguée au GHB.

Comment fonctionnent les protections de verre ?

Les protège-verres fonctionnent en créant une barrière physique entre la boisson de la personne et ses lèvres. La protection est placée sur le dessus de la boisson et s’adapte parfaitement au verre. Cela empêche quiconque d’ajouter du GHB ou toute autre substance à la boisson.

Une production cadencée

Pour éviter toute pénurie de composants (papier et polypropylène), l’ingénieur a pris les devants en signant un accord avec un pays européen. « Nous pourrons en fournir autant que nécessaire », assure le directeur, qui en fait produire près de 50 000 par jour. Principalement pour l’exportation vers l’Europe et notamment vers « l’Espagne avec ses taux élevés de consommation de drogues chez les jeunes ».

  Marseille : faire connaissance avec un métier avec le logiciel Immersiv’Job

La prévention est la clé

Ce verre protecteur est conçu en Alsace, dans la vallée de la Moder. Dans une usine capable d’en fabriquer 500 000 par semaine. L’objectif principal de l’entreprise est de promouvoir la prévention et de contribuer à réduire la quantité de drogues utilisées à des fins récréatives. L’éducation est également un élément important de leur mission. Ils espèrent apprendre aux gens

Des protèges-verres gratuit

L’ingénieur a pensé à tout et propose même un système pour financer la distribution de son invention dans les clubs. « Les bars qui veulent recevoir nos protections peuvent les commander gratuitement sur notre site internet. Ils ne paieront que les frais de port », explique-t-il. Le jeune entrepreneur est actuellement en train de trouver des partenariats avec des bars de la métropole lilloise. Comme c’est au gérant de l’établissement en question de faire attention à ce qui se passe sous son toit, c’est lui qui les achète. Autrement dit, ces fameux couvercles extensibles seront totalement gratuits pour les clients ! Il suffira d’en demander un au barman ou de se servir au comptoir.

Plus de publications

Bonjour à vous chers lecteurs. Je suis Adrien, rédacteur virtuel Entreprise pour le site News Of Marseille. Vous pourrez suivre les différents nouveaux contenus sur les entreprises et leurs secrets.

  Emploi : le recrutement des cadres plus difficile que jamais