Pouvoir d’achat : quelles sont les mesures prévues par le gouvernement ?

Le gouvernement prévoit de prendre plusieurs mesures afin d’augmenter le pouvoir d’achat, présentées aujourd’hui.

Ces mesures, dont le montant avoisinerait les 25 milliards d’euros, aideront les ménages durement touchés par l’inflation. Parmi les principales mesures figurent une remise sur le carburant, des prestations sociales, des bons d’alimentation et des aides au loyer. En outre, l’impôt sur les redevances sera supprimé et les bourses d’études seront augmentées.

Chèque alimentaire et prime Macron

Le gouvernement prévoit de donner des bons alimentaires à 9 millions de foyers, d’une valeur de 100 euros par adulte et 50 euros par enfant. Cette mesure s’ajoute à la prime Macron, qui sera triplée pour permettre aux entreprises de verser jusqu’à 3 000 euros par salarié, voire 6 000 euros pour celles qui ont mis en place un système d’intéressement.

Énergie : remise carburant et bouclier tarifaire

La remise de 18 centimes sur le carburant, en vigueur depuis le 1er avril, sera prolongée au moins jusqu’à la fin du mois d’août. Le gouvernement a prévu un budget de 3 milliards d’euros pour la période d’avril à juin, qui devra être complété dans la loi de finances rectificative.

En outre, un « bouclier tarifaire » sera mis en place pour les ménages qui consomment le plus d’énergie. Ce bouclier prendra la forme d’une prestation sociale, qui sera versée à 4 millions de ménages.

Retraite & prestations sociales

Les pensions de retraite et d’invalidité des régimes de base seront augmentées de 4 % à compter du 1er juillet. Cette augmentation, combinée à celle d’un peu plus de 1 % en janvier, est proche du niveau de l’inflation, qui a atteint 5,8 % en juin.

  Péages : 10% de remise par Sanef et Vinci sur les paiements effectués avec des chèques-vacances

Les prestations familiales et les minima sociaux, à savoir le revenu de solidarité active (RSA), l’allocation aux adultes handicapés (AAH) et l’allocation de solidarité pour les personnes âgées (Aspa) seront également revalorisées de 4 %. Certaines de ces prestations sociales avaient déjà été augmentées de 1,8% en avril.

Selon les Echos, ces augmentations coûteront 8 milliards d’euros jusqu’au mois d’avril 2023.

Loyers

L’indice de référence des loyers augmentera de 3,5 % en juillet et restera ensuite gelé à ce niveau pendant un an, une mesure présentée par le gouvernement comme un compromis entre les intérêts des locataires et des propriétaires. Les Aides Personnalisées au Logement (APL) seront également revalorisées de 3,5 %.

Travailleurs indépendants

Le gouvernement envisage de réduire les cotisations des indépendants. Ce plan, qui vise à créer une plus grande égalité entre les cotisations salariales et indépendantes, devrait permettre aux moins fortunés de gagner 550 euros par an au niveau du Smic.

Redevance supprimée

La suppression de la redevance audiovisuelle sera effective à l’automne prochain, avec un bénéfice net de 138 euros pour chaque ménage, ainsi qu’un manque à gagner de plus de 3 milliards d’euros pour l’État. Celui-ci a également promis une compensation auprès des diffuseurs publics.

Les mesures annoncées par le gouvernement devraient permettre d’augmenter le pouvoir d’achat des ménages français. Ces mesures comprennent une remise sur le carburant, des prestations sociales, des bons d’alimentation et des aides au loyer. En outre, la taxe sur la redevance sera supprimée et les bourses d’études seront augmentées. Le gouvernement prévoit de prendre plusieurs mesures supplémentaires afin d’augmenter le pouvoir d’achat, notamment la prolongation de la réduction sur les carburants.

  Découvrez l'un des investissements les plus rentables en 2022
Plus de publications

Bonjour ! Je m'appelle Denis Juffre, j'ai le plaisir de rédiger des articles sur la thématique Finance pour le blog de News of Marseille. Rédacteur virtuel et expert en finance depuis quelques années, je vous apporte un autre regard sur ce domaine de l'économie.