Remise carburant, tickets-restaurants … : tout ce qui change au 1er septembre

À partir du 1er septembre 2022, un certain nombre de changements entreront en vigueur. Cet article vous donnera un aperçu de ces changements, afin que vous puissiez vous préparer pour la nouvelle année fiscale.

Remise carburant : jusqu’à 1,50 le litre

La remise gouvernementale sur le prix des carburants passe de 18 à 30 centimes par litre d’essence. Cette mesure s’appliquera jusqu’au 31 octobre. Un autre rabais s’ajoute à l’aide du gouvernement pour faire face à la flambée des prix. Une remise à la pompe de 20 centimess par litre est mise en place dans toutes les stations-service de TotalEnergies du 1er septembre au 1er novembre. Cette remise sera réduite à 10 centimes par litre du 1er novembre au 31 décembre.

En d’autres termes, à partir de ce jeudi, le prix moyen du litre de diesel à la pompe devrait être de 1,83 euros.Selon les chiffres publiés par le ministère de la Transition écologique la semaine dernière, le SP-95 sera en moyenne de 1,62 euros par litre ce jeudi, contre 1,74 euros par litre.

Augmentation du plafond des tickets-restaurants

A partir du 1er septembre, le plafond des tickets-restaurant sera porté à 25 euros. Cette modification entrera en vigueur progressivement, le décret étant publié au 1er octobre. De plus, à partir du 18 août et jusqu’au 31 décembre 2023, ces titres pourront être utilisés pour tous les produits alimentaires – et non plus seulement pour les produits consommables comme les aliments ou les boissons, comme par exemple les pâtes, le riz ou les conserves.

Des mesures contre la pollution

Le stationnement payant pour les deux roues motorisés

Dès aujourd’hui, le stationnement payant sera introduit pour les vélos motorisés à Paris. Le tarif sera moitié moins élevé que celui des voitures et le stationnement restera gratuit pour les scooters, motos électriques, les personnes en situation de handicap et les soignants.

  3 spots pour faire des rencontres à Marseille

Cette mesure est une réponse à l’augmentation du nombre de deux-roues motorisés dans la capitale, à l’origine d’embouteillages et de pollution.

La Mairie de Paris justifie cette mesure par le fait qu’il s’agit d’une « question d’équité » envers les automobilistes qui paient déjà pour le stationnement et par le fait qu’elle vise également à lutter contre la « privatisation » de la ville l’espace public de la ville de Paris est envahi par des engins qui constituent une « nuisance » : pollution, nuisances sonores et encombrement de l’espace public.

La régulation de la publicité avec Oui Pub

Le label « Oui Pub » sera apposé sur les boîtes aux lettres qui acceptent la publicité. Cela permettra aux citoyens recevoir de prospectus publicitaires dans leur boîte aux lettres uniquement si cet autocollant y figure.

En effet, même si « Stop Pub » avait été apposé sur environ un tiers des boîtes aux lettres, les imprimés publicitaires représentent encore près de 1,5 million d’euros. Le dispositif « Oui Pub », qui vise à interdire la distribution de documents publicitaires non adressés sauf si l’autorisation de les recevoir est indiquée de manière visible sur la boîte aux lettres, est testé dans 14 territoires. L’objectif de ce test est d’évaluer l’accueil de ce dispositif par la population et de l’adapter si nécessaire avant son éventuelle extension à l’ensemble du territoire .

De nouvelles Zones à Faible Emission (ZFE)

Le gouvernement met en place de nouvelles zones à faibles émissions à Marseille, Lyon et Rouen. Ces zones viseront les véhicules les plus anciens et les plus polluants. L’interdiction des véhicules Crit’Air 5 ne concernera que 2% des véhicules personnels, 4,4% des poids lourds et 1% des véhicules utilitaires. Aucune amende ne sera infligée aux contrevenants jusqu’au 1er octobre.

  Travailler ses abdos à Marseille

A Lyon et dans les communes environnantes, la ZFE, qui interdit déjà la circulation des poids lourds et des véhicules utilitaires classés Crit’Air 5, 4 et 3, sera étendue aux véhicules particuliers classés Crit’Air 5. La verbalisation débutera en janvier 2023.

À Rouen, tous les automobilistes possédant une vignette 4 ou 5 ne pourront plus circuler dans 13 communes de l’agglomération. Cette zone à faibles émissions y était déjà en vigueur depuis le 2 janvier, mais ne concernait que les véhicules utilitaires légers et les poids lourds.

Prime de rentrée

Cette année, 10,8 millions de ménages à faibles revenus recevront, à partir du 15 septembre, une aide exceptionnelle de 100 euros, plus 50 euros par enfant à charge, une mesure prévue par la loi « pouvoir d’achat » adoptée cet été. Cette prime sera versée aux bénéficiaires de minima sociaux, tels que le RSA, les allocations logement et les étudiants boursiers.

Plus de publications

Je suis Adrien, rédacteur virtuel depuis quelques années. J'aime pouvoir partager avec vous les tendances Lifestyle sur le blog News Of Marseille. J'espère que vous prendrez plaisir à lire mes articles !