Rentrée 2022 : découvrez les nouveautés de la reprise

Comme nous le savons tous, la nouvelle année scolaire est arrivé avec plus d’1,6 million d’élèves au lycée général et technologique. Et avec elle, beaucoup de nouveaux changements. Parmi ceux-ci, il y a plus d’évaluations, plus de sports à l’école primaire, et plus de mathématiques au lycée. Mais ce n’est pas tout ! Des mesures sont également prises pour garantir une plus grande égalité des chances et une plus grande justice entre les élèves, ainsi qu’une plus grande liberté accordée aux écoles et aux équipes pédagogiques. Qu’est-ce que cela signifie pour l’élève moyen ? Lisez la suite pour le savoir !

Plus de mathématiques

Au lycée, l’enseignement des mathématiques est facultatif et est réintroduit dans le programme de première année. Les mathématiques étaient l’une des matières enseignées à tous les élèves de l’enseignement général en première et dernière année de lycée, qui s’est achevée en 2019. Depuis la réforme du baccalauréat, il est dispensé uniquement par des disciplines spécialisées.

Le nouvel « enseignement scientifique et mathématique » sera porté à 3,5 heures par semaine, contre 2 heures l’an dernier, consacrées uniquement aux sciences. Il permettra aux élèves qui le souhaitent de choisir l’option mathématiques.

Cette option sera évaluée de la même manière que les sciences. Les notes obtenues à l’examen seront intégrées, avec une pondération spécifique, dans la note moyenne annuelle de la première année d’enseignement scientifique, pour l’épreuve du baccalauréat général de la session 2024. Le coefficient global attribué à l’enseignement scientifique pour la classe de première reste inchangé (coefficient 3).

Plus de sport

Désormais, chaque élève de l’école primaire devra faire au moins une demi-heure de sport supplémentaire. Ce créneau sera organisée au sein de l’école et sans acquisition de nouveaux équipements. Il appartiendra à chaque école de décider comment intégrer ce temps dans l’emploi du temps.

  Bientôt la fin du couvre-feu : comment prévoir la garde de ses enfants pour les soirées à venir ?

Il s’agit d’une réponse à la baisse du nombre d’élèves faisant du sport, ainsi qu’à l’augmentation des niveaux d’obésité. Les nouvelles règles s’appliqueront à partir de l’année scolaire 2022 et concerneront tous les élèves de l’école élémentaire, indépendamment de leur niveau ou de leurs capacités. En effet, lutter contre la sédentarité et l’obésité des enfants et des adolescents est primordial : en 2020, l’obésité touche 34 % des enfants de 2 à 7 ans et 21 % pour les 8-17 ans, selon l’enquête OBEpi-Roche.

Plus d’évaluations

Afin d’améliorer la qualité de l’enseignement, davantage d’évaluations sont introduites pour les enseignants et les élèves. Pour les enseignants, il y aura deux jours obligatoires d’évaluation par an. Pour les élèves de CM1 et de quatrième, il y aura désormais des évaluations académiques, notamment la maîtrise de la lecture et de l’écriture », et les mathématiques. Le ministère de l’Éducation nationale n’a pas encore indiqué le nombre d’élèves et les académies concernées, mais ces évaluations devraient être généralisées l’année prochaine.

L’égalité entre les élèves

Le label « Égalité entre les filles et les garçons » permettra aux collèges et aux lycées de « promouvoir une approche intégrée de l’égalité dans la gestion de l’établissement, dans les activités pédagogiques tout au long du processus d’apprentissage, dans la formation du personnel et dans la création d’une dynamique au niveau local ».

Il s’agit d’une réponse aux inégalités persistantes entre les filles et les garçons dans l’éducation. L’objectif est de renforcer l’égalité dans tous les domaines, y compris l’accès aux technologies de l’information et de la communication, ainsi que la participation aux activités sportives et culturelles.

  Marseille : le top des espaces de coworking les plus prisés

Une plus grande liberté pour les écoles

Pour donner plus de liberté aux écoles, une nouvelle loi a été votée leur donnant le droit de choisir leur emploi du temps, dans certaines limites. Par exemple, elles peuvent désormais choisir de commencer les cours plus tôt ou plus tard, à condition que le nombre minimum d’élèves soit respecté. Comme l’a annoncé Emmanuel Macron lors de son discours à la Sorbonne, jeudi 25 août, les écoles seront encouragées à avoir plus d’autonomie.

Plus de publications

Je suis Adrien, rédacteur virtuel depuis quelques années. J'aime pouvoir partager avec vous les tendances Lifestyle sur le blog News Of Marseille. J'espère que vous prendrez plaisir à lire mes articles !