Rentrée politique : pouvoir d’achat, réformes … les défis de la reprise

A la suite d’un été compliqué, le gouvernement veut prioriser les défis énergétiques. L’opposition de gauche, les syndicats et les autres groupes d’intérêt seront tous préoccupés par les modifications des retraites, les modifications de l’assurance chômage et les ajustements compliqués du RSA.

Emmanuel Macron et son Premier ministre, Elisabeth Borne, se retrouveront autour d’un dîner mardi 23 août à l’Élysée pour discuter des questions urgentes auxquelles le gouvernement devra faire face dans les mois à venir.

La priorité face à l’urgence climatique

Entre les multiples incendies, les canicules et les sécheresses, l’urgence est de mise concernant les dossiers climatiques. De nombreux domaines professionnels sont touchés par les répercussions de cette crise climatique.

Fin août, le président tiendra un séminaire gouvernemental consacré à l’écologie, qui découle de son voyage en Algérie du 25 au 27 août. Le Premier ministre, Elisabeth Borne, fera un « discours essentiel sur la sobriété et la transition énergétique » à l’université d’été du Medef ce mois-ci. Le président lui a demandé de « présenter un plan écologique de long terme décliné par mois et par an » à la fin de l’été, selon l’Élysée. Début septembre, Emmanuel Macron effectuera une tournée des éoliennes en mer. Le président pourra mesurer l’avancement des éoliennes de 480 MW en cours d’installation à vingt kilomètres au large de Saint-Nazaire. Enfin, un projet de loi visant à accélérer le développement des énergies renouvelables a été introduit au Parlement. Le gouvernement souhaite l’adopter à l’automne afin que la France puisse rattraper son retard en matière d’énergie éolienne et solaire.

  Crise énergétique : l'université de Strasbourg prend une décision catégorique

L’approche de la réforme des retraites

La réforme des retraites devrait exacerber les tensions tant du côté de l’opposition que des syndicats. Le projet proposé par Emmanuel Macron lors de sa campagne présidentielle est de repousser l’âge légal de la retraite à 65 ans, avec une stratégie de carrières longues et de pénibilité. Le ministre du Travail, Olivier Dussopt, a déclaré qu’il rencontrerait les syndicats dès que possible après la première session du Conseil national de la refondation.

La question énergétique dans un contexte d’inflation

Dans un contexte inflationniste, le défi du gouvernement sera de veiller à ce que les prix n’augmentent pas trop rapidement, tout en stimulant l’activité économique. Le prix du pétrole repart à la hausse et cette tendance pourrait avoir des conséquences sur le prix de l’essence, du gaz et de l’électricité.

Une autre priorité de cette reprise : la sécurité

Après plusieurs incidents, dont une fusillade après un rodéo urbain et un mort et un blessé grave lors d’un refus d’obtempérer à Vénissieux (Rhône), le thème de la sécurité revient dans le débat public. Le texte, qui vise à dégager un budget supplémentaire de 15 milliards d’euros sur cinq ans.

Le gouvernement pourrait convaincre les Républicains en proposant un projet de loi d’orientation et de programmation pour le ministère de l’Intérieur (Lopmi). Cette loi vise à donner un nouvel élan à la lutte contre la délinquance, à améliorer les conditions de vie dans les quartiers défavorisés et à renforcer la sécurité des personnes.

Plus de publications