top specialites marseillaises

Top 5 des spécialités marseillaises

La cuisine provençale est un véritable must qui vous fera découvrir toute la richesse du patrimoine gastronomique du pays. Ici, ce sont les spécialités régionales qui sont mises à l’honneur. Les spécialistes culinaires marseillaises sont souvent composées de légumes, de soleil et d’huile d’olive. Voici le TOP 5 de ces dernières.

Bouillabaisse

S’il y a bien un seul plat à retenir de la culture marseillaise, c’est bel et bien la bouillabaisse. Bijou de la cuisine de la Méditerranée, elle est faite d’un ragoût de poissons frais la plupart du temps avec des croûtons de pains aillés et couverts de rouille. Chaque Marseillais adore la bouillabaisse et cette recette lui ayant été donnée par sa grand-mère. Un secret souvent bien gardé ! La provenance de cette recette de cuisine phare de la ville date du mythe fondateur de la ville, de Marseille antique, par des Phocéens de la Grèce antique aux prémices du 6ème siècle av. J.-C, sur le lieu historique du Vieux-Port et de emblématique on marché aux poissons.

Soupe au Pistou

La totalité des légumes d’été de la Provence font partie de cette soupe légendaire de Marseille. Néanmoins, ce qui fait l’originalité de cette spécialité se nomme le pistou, mix de basilic, d’huile d’olive et d’ail, qui offre une saveur unique au plat. En tout cas, cette soupe est nettement plus saine en comparaison des pâtes au pesto de l’Italie ! D’une manière générale, elle est composée de légumes frais. Ainsi, vous retrouverez dans la soupe au pistou les aliments suivants : haricots (ils peuvent être verts, marbrés, à écosser, blancs ou rouges), pommes de terre, tomates et courgettes. Par contre, elle n’intègre aucun légume hivernal. Concernant les pâtes, dont la cuisson est assurée dans le bouillon, elles présentent la particularité d’être épaisses et c’est dans ce dernier que durant le service, la dilution du pistou a lieu.

Ratatouille

Si le réputé film de Disney a intégré dans son récit ce célèbre plat marseillais, ce n’est pas pour rien ! Afin de le concevoir, il n’y a rien de plus facile. Il faut utiliser des légumes poussant sur les zones ensoleillées de Provence. N’oubliez pas l’huile d’olive ! La saveur vous remémore le doux du Sud de la France et les moments conviviaux en famille ou entre amis. Avec la ratatouille, vous pouvez vous servir de deux techniques. La première est la cuisson de la totalité des légumes ensemble. La seconde, plus longue, est la cuisson légume par légume. Les cuisiniers renommés comme Guy Gedda recommandent l’option suivante : faire revenir ou frire les légumes individuellement, ensuite utiliser le poivron sur la flamme afin que la peau disparaisse (cela offrant un goût de grillé).

  Etats-Unis : partir 4 jours à New York en famille

Navettes

La cuisine provençale peut également offrir dans vos bouches un zeste de sucré. Emblèmes de la ville marseillaise, les navettes sont de façon traditionnelle conçues pour la Chandeleur, au lieu des classiques crêpes. Le mythe affirme que la forme atypique de ce biscuit à la fleur d’oranger provient de la barque qui déposera les Saintes Maries en région provençale. Afin de profiter de ces biscuits, nous vous recommandons de vous rendre à l’Abbaye Saint-Victor, où a été pensée la recette originale. Pour goûter dans la région Marseille, les navettes sont la base !

Supions

Voici de petits calamars que l’on adore cuisiner dans la cité phocéenne. Que cela soit à l’ail, en sauce ou avec un peu d’huile d’olive, cette spécialité marseillaise recèle d’une multitude de bienfaits. Parmi ses nombreux avantages, il y a les apports nutritifs offerts. En effet, les supions offrent un apport conséquent en cuivre, ce qui permet une absorption optimale du fer dans l’organisme. Par conséquent, cela demeure excellent pour l’organisme et le bien-être. Ces petits mollusques sont nommés “ supions” mais ils possèdent d’autres dénominations telles que “ chipirons” dans le Pays basque. Il sont également nommés encornets.

Les supions offrent également un apport en cuivre, permettant ainsi l’absorption du fer dans l’organisme. Autres avantages : ils possèdent du phosphore, du calcium et de multiples vitamines. Enfin, ils représentent également une excellente protection face à l’arthrite via la présence de sélénium.

Autres spécialités marseillaises pouvant être dans ce TOP

Les spécialités marseillaises ne se limitent pas à cinq plats. Ainsi, découvrez d’autres spécialités pouvant être présentes dans ce classement. Nous aurions pu également parler de recettes et de plats comme la pissaladière, l’andouillette à la provençale, la bohémienne, l’alouette ou encore la daube provençale !

Panisses

La panisse est une galette composée de farine de pois chiche. Sa préparation est semblable à celles de la polenta, avec de l’eau, de l’huile d’olive, du sel et du poivre.

La plupart du temps, elles sont découpées en différentes formes. Ils peuvent être rondelles débitées dans des longs cylindres ou encore conçues dans des coupelles. Les panisses peuvent être découpées en bâtonnets. La cuisson s’effectue à la friteuse. Si vous désirez que cela présente moins de matières grasses, optez pour la poêle. Autre possibilité pour cuire cette galette : le four.

Pastis

Le pastis est un incontournable de Marseille et même de toute la France. C’est l’emblème du sud du pays. Que cela soit à l’apéro, en terrasse ou à la suite d’une partie de pétanque, toute opportunité est excellente afin de le déguster. Il faut dire que son goût d’anis est totalement à part.

  Aéroport Marseille Provence : deux destinations européennes inédites à partir d’avril 2023 avec Volotea

Tapenade

Voici un autre emblème de Marseille. Elle est faite d’olives, de câpres, d’anchois et d’ail. La tapenade intègre de multiples plats de la Méditerranée. Néanmoins, elle peut tout à fait se déguster seule. Vous n’avez qu’à la tartiner sur de simples toasts et le tour est joué !

Chichi Frégi

Attention, ce beignet sucré n’est pas un churros. Le chichi frégi se déguste uniquement dans les rues de la cité phocéenne. Son nom (chichi signifie sexe en provençal) est lié à sa forme atypique. En effet, ce beignet rappelle … un pénis ! « chichi » en provençal. Le quartier marseillais de l’Estaque (charmant port de banlieue aux airs de village), chaque marchand de beignets se vante d’être celui ayant conçu la recette originale de cette sucrerie.

Côtes-de-Provence

Qui dit spécialités marseillaises dit aussi vin ! La Provence n’est pas une exception. Le vin rosé Côtes de Provence accompagne bon nombre de plats. Si vous n’aimez pas le pastis, c’est la meilleure alternative possible. Les Côtes-de-Provence sont parfaits pour un dîner raffiné puisqu’ils offrent 18 Crus Classés.

La Fougasse

Voici un pain provençal la plupart du temps composé des éléments suivants : oignons, anchois, olives et lardons. C’est un des piliers d’un repas en Provence. À ses débuts, la fougasse servait juste à la vérification de la température du four. Désormais, elle est présente dans toutes les boulangeries provençales et du pays.

Aïoli

Les provençaux utilisent une bonne dose d’aïoli pour chacune de leurs recettes. La recette est simple : seulement une poignée de gousses d’ail et un peu d’huile d’olive. Savez-vous que l’odeur puissante de l’aïoli permet de repousser les mouches ?

Plus de publications

Salut à tous, je suis Eglantine. Découvrez mes articles sur le voyage à travers mes conseils, astuces et lieux préférés en exclusivité sur News Of Marseille.
Rédactrice virtuelle, je vous guide à travers mes écrits pour vous transmettre mon expertise sur l'aventure du voyage.