MMA

Tout savoir sur le MMA ou Mixed Martial Arts

Voyant le jour au début des années 1990, le MMA ou « Mixed Martial Arts » a été lancé aux USA par l’UFC ou « Ultimate Fighting Championship ». Cette discipline combine plusieurs techniques de combat. Elle est moins populaire en Europe que du côté américain à cause de la violence qui caractérise les combats. Quoi qu’il en soit, les compétitions ont fait l’objet d’une légalisation en France au mois de janvier 2020.

Le MMA, c’est quoi ?

Présentation

Le MMA est avant tout un sport de combat dans lequel deux personnes de même sexe s’affrontent sur un ring communément appelé octogone. Tous les coups sont permis à condition de respecter les règles préétablis par la discipline ou les organisateurs. Les adversaires font appel à diverses techniques d’arts martiaux pour remporter la victoire.

Le MMA est un sport de combat mixte
Le MMA est un sport de combat mixte

Trois styles de combats s’offrent à eux que nous allons aborder un peu plus loin dans cet article. Ce sport est en tout cas qualifié de dangereux, mais cela ne l’empêche pas de susciter l’engouement de plusieurs sportifs à travers le monde.

Histoire et évolution

Le combat MMA voit le jour grâce à son pionnier UFC ou Ultimate Fighting Championship. Néanmoins, les traces de cette pratique sont visibles depuis il y a environ 2500 ans. Tout a débuté avec deux types d’arts martiaux notamment le pugilat et le pancrace. Les techniques utilisées pour ces disciplines étaient plus ou moins semblables, d’où le mélange.

C’est un peu plus tard que les sportifs ont eu l’idée de combiner plusieurs arts martiaux pour en faire une seule et unique discipline, d’où la naissance du premier combat MMA le 12 novembre 1993 à travers l’Ultimate Fighting Championship. Les organisateurs recherchaient la meilleure formule pour la pratique d’art martiaux, mais en vain. La plupart du temps, les combattants excellent uniquement dans un ou quelques domaines. Petit à petit, ils sont de plus en plus nombreux à maîtriser plusieurs styles.

Arts martiaux pratiqués

Les arts martiaux combinés dans les combats MMA évoquent une philosophie sur le combat et la vie et présentent également une dimension spirituelle :

  • Le taekwondo : les jambes sont les parties du corps les plus sollicitées dans ce sport. Le combattant émet des coups de pieds bien maîtrisés pour éviter d’enfreindre les règles. La souplesse est une qualité essentielle dans cette discipline.
  • Le judo : ce style est composé d’étranglements, de projections ou encore de luttes au sol. Il faut user de stratégies dans chaque coup.
  • Le Kung Fu : moins agressif comparé à la boxe traditionnelle, il s’agit de donner des coups de pieds et de poings. 
  • L’Aïkido : cette discipline fait appel à des techniques pour mettre son adversaire dans un état d’agressivité et de rage à l’origine de la perte de contrôle afin de mieux l’attaquer. Il est essentiel d’être méthodique et d’user de ruses.
  • Le Jiu-jitsu : il s’agit de techniques de self-défense. Ici, le combattant frappe moins fréquemment.
  • Le Jiu-jitsu Brésilien : c’est une lutte au sol mettant l’adversaire dans un état de nuire grâce à des étranglements.

Le karaté : le combattant utilise non seulement l’esprit mais aussi les forces musculaires pour être rapide et précis dans ses mouvements d’attaque.

Qui pratique le MMA ?

Le MMA est une discipline ouverte à tout le monde. L’essentiel est de maîtriser au moins un style d’arts martiaux pour venir efficacement à bout de son adversaire. La force et la bonne condition physique sont les critères importants à avoir pour disposer des efforts nécessaires et pour bien encaisser les coups.

Le MMA est une discipline ouverte à tout le monde

Néanmoins, n’hésitez pas à suivre des cours si vous débutez dans cette discipline ou si vous n’avez jamais suivi des entrainements de combat auparavant. Des enseignants s’adaptent au niveau de leur apprenti pour les orienter vers leurs objectifs. Les hommes sont plus nombreux que les femmes malgré que ces dernières sont dotées de qualités propices pour atteindre la performance de la gent masculine.

Comment se déroule un combat MMA ?

La pesée officielle

La pesée officielle est une étape obligatoire pour quiconque prévoit de réaliser un combat MMA. Elle est effectuée la veille du tournoi et vise le respect des normes sur le poids de chaque combattant. Autrement dit, les deux adversaires montent sur une balance proposée par un promoteur pour déterminer l’équivalence des résultats entre les deux parties.

L’évènement est annulé ou encore reporté si l’écart de poids entre les deux personnes est trop important. Dans ce cas, les enjeux risquent de changer, la possibilité d’obtenir une ceinture est perdue. Le tournoi est maintenu si les résultats sont similaires.     

  Athlétisme : Kevin Mayer, à nouveau champion du monde en décathlon

Les dossiers requis

Chaque combattant se trouve dans l’obligation de justifier son bon état de santé en fournissant des dossiers aux organisateurs :

  • Scanner crânien après un KO ;
  • Certificat médical d’aptitude à la compétition MMA ;
  • Électrocardiogramme de moins de 3 mois ;
  • Test VIH et hépatite ;
  • Carnet incluant les KO endurés ;
  • Examen des yeux à base du verre à trois miroirs de Goldmann datant de moins de 3 mois.

La durée des combats

Une compétition MMA est divisée en 3 rounds de 5 minutes. Une pause de 5 minutes sépare 2 rounds. Tel est principalement le déroulement d’un tournoi classique. En effet, un championnat se passe autrement. Comptez environ 5 rounds de 5 minutes et des repos de 5 minutes. Une ceinture est le prix à gagner avec cette seconde formule.

Les décisions possibles du jury 

Les juges prennent l’une de ces 5 décisions suivantes à la fin d’un match :

  • La décision unanime ou « unanimous decision » : les 3 juges sont d’accord sur la victoire d’un combattant avant de le proclamer comme tel ;
  • La décision divisée ou « split decision » : 2 juges sont unanimes et le 3e émet un avis contraire à ceux de ses homologues ;
  • La décision majoritaire ou « majority decision » : 2 juges sont d’accord sur un avis et le dernier déclare l’égalité ;
  • L’égalité partagée ou « split draw » : les 3 juges émettent des avis différents puisque le 1er affirme la victoire d’un adversaire, le 2e prétend la même chose pour l’autre et le dernier déclare l’égalité ;
  • L’égalité majoritaire ou « majority draw » : 2 juges déclarent une égalité tandis que le dernier affirme la victoire d’un des 2 adversaires.
MMA
Différentes décisions peuvent être prises à la fin d’un combat

Les issues du combat MMA

L’objectif de chaque combattant est de gagner. Plusieurs situations et/ou moyens lui permettent d’atteindre son objectif :

Un KO ou Knockout 

Une personne remporte la victoire en déstabilisant son adversaire de manière à le faire perdre connaissance. L’arbitre se trouve dans l’obligation d’arrêter le match et d’attendre les résultats.

Un TKO ou KO Technique

L’adversaire se trouve dans un état critique. Il n’a plus la force de continuer, de se défendre ni même de donner des coups. Un médecin officiel de l’évènement ou un arbitre déduit de cet état un TKO et arrête le match.

Il est aussi possible que ce soit le coin qui jette une serviette sur l’octogone pour indiquer que leur partie abandonne. Cette personne juge que les chances de gagner sont faibles et prend cette décision avec ou sans le consentement du combattant.

Une décision technique

Le jury et l’arbitre se mettent d’accord en arrêtant un combat à cause de l’état d’un des adversaires. En effet, celui-ci est blessé de manière non intentionnelle par son opposant. L’un des deux est déclaré gagnant ou bien il y a match nul.

Une soumission technique

Deux cas peuvent se produire lors d’une soumission technique. L’un des combattants tape successivement trois fois le sol pour indiquer sa défaite. Il n’est plus en mesure de riposter ou de lutter contre un étranglement dans le premier cas.

C’est l’arbitre qui intervient dans le second cas. Il arrête le match si l’un des deux adversaires n’est plus capable de taper trois fois le sol.

Une disqualification

La disqualification d’un sportif est déclaré s’il ne respecte pas les règles du combat MMA.

Les catégories de poids au MMA

Il existe 9 catégories de poids dans l’univers du MMA à savoir :

  • Mouche ou « flyweight » : moins de 57 Kg ;
  • Coq ou « bantamweight » : moins de 61 Kg ;
  • Plume ou « featherweight » : moins de 66 Kg 
  • Léger ou « lightweight » : moins de 70 Kg ;
  • Welter ou « welterweight » : moins de 77 Kg ;
  • Moyen ou « middleweight » : moins de 84 Kg ;
  • Mi-lourd ou « light heavyweight » : moins de 93 Kg ;
  • Lourd ou « heavyweight » : moins de 120 Kg ;
  • Super lourd ou « Super Heavyweight » : pas de limite.
Il existe 9 catégories de poids dans l’univers du MMA
Il existe 9 catégories de poids dans l’univers du MMA

Quels sont les différents styles de combat MMA ?

Un combat debout

Les techniques de taekwondo, de kempo, de kick-boxing ou encore de karaté sont les plus utilisées lorsque les combattants choisissent le combat debout. Ils font usage de leurs compétences en projection et en percussion pour maitriser la partie opposante. Il est essentiel d’être méthodique pour que la distance n’affecte pas la performance. À avoir que les adeptes de boxes font partie des grands appréciateurs du combat debout.   

  OM : les 3 maillots du club phocéen sont officiellement sortis ce mardi

Un combat au sol

La maitrise du judo, du sambo ou encore du jiu-jitsu est requise pour bien réaliser un combat au sol. Il s’agit d’attirer l’opposant par terre avant de le bloquer pour facilement le marteler et lui donner des coups. L’objectif est qu’il arrête le combat en déclarant une soumission technique. La projection est un moyen intéressant d’aboutir à ce résultat à condition de bien viser l’adversaire.

Un combat corps-à-corps

Le corps-à-corps ou « dirty boxing » ou bien « clinch fighting » est un style de combat dont l’usage des stratégies en lutte, en judo ou encore en jiu-jitsu est important pour maitriser l’adversaire. Il s’agit de le bloquer entièrement au sol de manière à ne laisser aucune distance entre les deux combattants pour une meilleure déstabilisation. L’objectif est de le fatiguer pour réduire ses chances de riposter.

Quelles sont les règles officielles du MMA ?

Les règles diffèrent en fonction du pays organisateur, mais elles interdisent généralement les actions ci-après :

  • Projeter son adversaire hors de l’octogone ;
  • Cracher sur l’opposant ;
  • Griffer ou de pincer ;
  • Frapper les organes génitaux ;
  • Donner des coups de pieds ou de genou à un opposant au sol ;
  • Frapper après l’arrêt proclamé par l’arbitre :
  • Ne pas suivre les consignes émises par l’arbitre ;
  • Insulter l’adversaire, son coin, les juges ou encore l’arbitre ;
  • Donner des coups de tête ;
  • Frapper les zones de la tête, de la colonne vertébrale, des reins, de la nuque et des articulations ;
  • Insérer des doigts dans le nez, les oreilles, les yeux et la bouche de l’opposant ;
  • Tirer les accessoires de l’adversaire ;
  • Tirer les cheveux ;
  • Réaliser des projections amenant la tête de l’adversaire à tomber ;
  • Mordre.

Quels sont les équipements autorisés pendant un combat MMA ?

Un short

Seuls les shorts conformes aux règles établies par les organisateurs des combats MMA sont autorisés. Une vérification est d’ailleurs réalisée avant les matchs. Cet habit doit être équipé d’un cordon de serrage pour une meilleure stabilité autour de la taille et être exempt de poche et d’objet dur pour éviter un éventuel accident. Le combattant choisit ce vêtement court et serré ou bien long.    

Une paire de gants

La distribution des gants à chaque combattant revient aux organisateurs. Il en donne généralement trois paires. Ils sont particulièrement créés pour ce type d’évènement afin de protéger les mains tout en laissant les doigts libres dans leur mouvement. Ils sont principalement réalisés avec du tissu adhésif et sont fixés par un système de velcro pour un bon maintien. A noter que les accessoires sont similaires pour les deux camps.  

Une coquille

Cet accessoire protège les organes génitaux des hommes durant le match. Il subit une vérification minutieuse avant chaque combat pour garantir la conformité posée par le système MMA.

Un combattant MMA doit porter des équipements spécifiques

Un protège-dents

Le protège-dents est obligatoire pour quiconque participe à un combat MMA officiel. La zone autour de la bouche est en effet délicate et est exposée à de grands risques durant les matchs surtout lors des projections.

Un casque

Cet accessoire se porte uniquement lors des entrainements de combat MMA. C’est un allié de poids pour avoir moins peur des dangers provoqués par le choc au niveau de la tête. Il est conseillé aux débutants d’en porter systématiquement.

Un protège-tibias

Investir dans un protège-tibias est un moyen de réduire les risques de blessure à ce niveau. Cet accessoire est utilisé durant les entrainements tout comme le casque. Optez pour un produit réalisé avec du cuir ou bien du similicuir pour un confort d’usage et une bonne protection. 

Des genouillères

Ces accessoires épargnent le combattant des tassements de la rotule et des blessures du genou. Ils sont essentiels durant les combats au sol.  

 

Plus de publications

Bonjour, moi c'est Kevin, rédacteur virtuel dans le domaine du sport. Je souhaite partager avec vous les actualités sportives tout au long de l'année !